Peugeot triche au scrabble
15 janvier 2013

Vous avez certainement eu l’occasion d’entendre et de voir les dernières publicités de Peugeot. La première pub radio annonçait un "économie ... (economie), écologie... (écologie)", la seconde, dans une partie de scrabble, présente peugeot comme "propre", et la publicité papier ci-dessous qui parle de "moins de CO2"...

Si l’on se réfère aux critères, nous sommes donc dans
- l’utilisation de termes vagues
- l’utilisation d’allégations trompeuses
- manque d’informations sur la portée exacte de la déclaration

Nous l’avons maintes fois pointé (bizarre non comme une catégorie de produits typiquement nocive pour l’environnement recourt si fréquemment à l’argument environnemental pour se vendre...) : une voiture ne peut prétendre au titre de produit écologique. La Norvège l’a bien compris puisqu’elle a décidé d’interdire l’utilisation de références à l’environnement dans les publicités pour voiture. Que du bon sens !

Vous l’aurez aussi noté, l’argumentaire incluant les primes est, pour les voitures peu consommatrice, quasi systématique. Mais, une analyse un peu plus fine montre que pour les voitures neuves, et plus particulièrement pour les véhicules modestes, peu émetteurs, dont les émissions sont proches des limites en-deçà desquelles des primes sont octroyées par les pouvoirs publics, les émissions déclarées sont nettement plus faibles que les émissions réelles. La différence déclarées - réelles s’est accrue ces dernières années, les constructeurs utilisant de plus en plus les failles du système de mesure officiel pour "baisser" les émissions, et donc proposer des véhicules pour l’achat desquels les citoyens reçoivent des primes. Donc, les véhicules neufs ne sont peut-être même pas moins émetteurs que les "vieux" repris. Par contre, il a fallu fabriquer les neufs : énergie grise.

Par ailleurs, les informations fournies sont trompeuses : "moins de CO2", ok, mais à quoi fait-on référence ? Au modèle précédent ? Aux autres modèles de la marque ? Aux modèles d’autres marques ? Ha ben non en fait, pas du tout : si le véhicule acheté émet moins de CO2 que le véhicule repris, Peugeot offre une prime. La référence s’applique donc à votre ancien véhicule. Quel challenge !

Par ailleurs les émissions indiquées sur cette publicité grimpent jusqu’à 171 gCO2/km...

Bon, on en a assez dit, non ?