La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Pas de position sans vous !
Véronique Hollander  â€¢  Christophe Schoune  â€¢  23 mai 2013

-

Comment la Fédération est-elle amenée à arbitrer ses positions ? Veille-t-elle à consulter systématiquement ses associations lorsque l’actualité ou le sujet l’impose ? Ces questions nous sont souvent posées par nos membres qui attachent une attention particulière à la participation de la base à l’élaboration de "positions". Celles-ci constituent en quelque sorte la doctrine d’IEW dans des domaines aussi variés que les centres commerciaux, l’énergie éolienne ou l’usage de la biomasse si l’on s’en réfère aux positions arrêtées ces derniers mois.

Le chemin qui mène à l’adoption d’une position est assez simple en soi : le(la) chargé(e) de mission qui porte la thématique invite les associations membres à se réunir. Après avoir collectivement défini le déroulement et les besoins pour aboutir (rencontres d’experts, débats...), les grands axes qui définiront la position sont travaillés collectivement. Sur cette base, un premier texte est proposé au conseil associatif par le(la) chargé(e) de mission. Ce texte sera trituré et retravaillé en séance en respectant les avis de chacun. Dès que les participants au conseil associatif sont d’accord sur la version finale, la position est présentée et débattue au Conseil d’administration qui, avant de l’avaliser, aura le pouvoir de l’amender, voire de la renvoyer au conseil associatif pour révision si nécessaire.

Vu comme cela, tout à l’air simple et facile !

Et pourtant, chaque position est un triple défi. Le plus marquant est sans doute celui de devoir s’entendre sur une vision du monde, sur des modalités de mise en œuvre politique satisfaisantes pour toutes les parties. Et certains sujets s’y prêtent sans doute mieux que d’autres. Le deuxième est de s’oublier un peu pour faire une plus grande place à l’intérêt général. C’est bien naturel, pour une association, son intérêt propre a tendance à primer sur le reste... Enfin, le troisième défi relève de la légitimité. Il est capital, à cet égard, qu’une position puisse reposer sur la participation d’un nombre représentatif d’associations de la thématique concernée.

Vu comme ceci, c’est plus complexe...

Chacun de vous est important, à son niveau, pour définir une position de la Fédération, qu’il soit ou non « calé » sur le sujet. Peu importe les niveaux d’information ou de connaissance, ils peuvent être différents. L’important est de pouvoir débattre, confronter des points de vue et construire ensemble les propositions ou les orientations de cette position.

Une position de la Fédération facilite la vie parce qu’elle fixe, à un moment donné, les avis, revendications, propositions des membres sur un sujet et oriente le travail des chargé(e)s de mission. Et probablement - enfin, osons l’espérer -, ces positions soutiennent aussi votre travail de terrain.

La Fédération sera dès lors ravie de pouvoir vous compter autour de la table pour l’un des prochains conseils associatifs :

  • Vision énergétique 2050, le 27 mai de 17h30 à 20h30 (contact Gaëlle)
  • Agriculture, le 18 juin de 9h30 à 12h30 (contact Laurence)
    dans les deux cas à Mundo N, 98 rue Nanon à Namur.



 
Dans la même rubrique
Soutiens