La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
L’effondrement en questions
Céline Tellier  â€¢  Juliette Walckiers  â€¢  Arnaud Collignon  â€¢  Pierre Courbe  â€¢  Alain Geerts  â€¢  Noé Lecocq  â€¢  Pierre Titeux, chroniqueur  â€¢  Christophe Schoune  â€¢  19 février 2018

-
« Il n’y a pas une politique qui absorbe la déréliction dans laquelle on se trouve. Si on ne met pas cette affaire de déréliction au centre de la discussion, on ne comprend pas à quel point on est désorienté. Il y a une souffrance de la question écologique. Si on n’en comprend pas la profondeur, on ne comprend pas la réaction de ceux qui nient. Si on ne comprend pas que ceux qui refusent d’agir sont aussi troublés que ceux qui agissent, on perd l’occasion d’établir des alliances possibles. »
- (Bruno Latour)

Mettre cette affaire de déréliction au centre de la discussion... est précisément ce que nous avons tenté de faire dans ce dossier consacré à ce que le concept d’effondrement suscite en nous.

L’évaluation constante des politiques publiques relatives à nos matières - les questions environnementales - nous amène à faire le constat qu’elles sont, à différents points de vue, insuffisantes pour relever les défis. Quand elles ne sont pas purement et simplement déficientes ou pire, complices malgré elles :
le scandale du dieselgate ou encore la saga du glyphosate qui vient de se terminer par une reconduction sans condition d’une commercialisation pour 5 ans tendraient à accréditer cette suspicion. Il s’en suit une forme de « désespérance socio-politique » généralisée qu’il convient de prendre au sérieux.

Mais nous sommes également en lien avec des forces vives qui tentent, dans un bel élan de solidarité et avec enthousiasme, de changer les choses, de créer les prémisses d’un autre monde.

Cet autre monde à la fois nécessaire, espéré et en voie de construction pourra-t-il faire l’impasse sur un (des) effondrement(s) que l’on espère limité(s) dans ses conséquences ? Si ce n’est pas le cas – ce qui est fort probable, comment se préparer à cet inéluctable ? La lucidité, tonique et sereine serait-elle la voie ? Ou retrouver les traces de l’enracinement de notre raison réflexive dans le monde corporel, sensuel qui la nourrit, la terre ?

Nous n’avons pas de réponses, juste des questions et quelques réflexions... Et nous espérons, en les exposant dans ce dossier, contribuer à l’apaisement aussi minime soit-il de la déréliction qui mine surnoisement le lien social.

Bonne lecture.

Télécharger le dossier




 
Dans la même rubrique
Soutiens