La Fédération
 
Opinions
 
Actualité
 
Actions !
 
Campagnes
Mobilité
 
Aménagement du territoire
 
Energie, climat
 
Economie
 
Agriculture, nature
 
Pollution, environnement, santé
Formations & Appui
 
Newsletters
 
Publicité voitures : faites pencher la balance du bon côté !
Pierre Courbe  •  18 juin 2008  •  Mobilité

-
Bonjour ! Je suis de retour. Eh oui. Victime de la fracture numérique, passée à la trappe avec la revue papier de la Fédération, votre punaise favorite (petite bête qui pue et qui pique, qu’ils disent, les sots) se rongeait les sangs (c’est normal…) en attendant l’heure de son come back. Cette heure a sonné. Tremblez, braves gens, je vais vous ressortir mes quatre (et plus si affinités…) vérités !

Emois, tremblements, frissons d’espoirs dans les chaumières des environnementalistes bêlants (pléonasme, me direz-vous) : la « Labelling Directive » va être révisée. Quoi ça être ? Une législation européenne (connue des initiés sous le nom de code 1999/94/CE) qui fixe les règles en matière d’information sur les consommations et les émissions de CO2 des voitures proposées à la vente. Ouf !

Et pourquoi sa révision crée-t-elle tant d’émoi ? Suivez le guide : le texte actuel est jugé trop « faible » par les extrémistes verts, les écolos-bobos et les grands prêtres de la chlorophylle. Il faut dire qu’en face, chez les constructeurs automobiles et les agences de publicité, on n’est pas content non plus. Là, le texte est estimé trop contraignant, contraire aux « intérêts du secteur ». Au point que ces braves gens ont résolu de ne pas s’y conformer. Comme ça, en toute simplicité.

C’est possible, demanderont les naïfs ?

Mais bien sûr, voyons : il est possible de rouler trop vite, de faire pipi dans un lieu public, de faire une grimace à un agent de police, voire de voler une pomme à un étalage (quoique là, on s’approche tout de même dangereusement des délits graves et durement sanctionnés). Alors, pourquoi se gêner pour quelques malheureuses publicités « oubliant » de mentionner lisiblement les émissions de CO2 des merveilles à quatre roues qui font rêver petits et grands ? Faut pas être plus catholique que le Pape.

Mais revenons-en à nos moutons. Ou plutôt nos loups... Cette Directive européenne est, comme il se doit (quoique, parfois, ça prend du temps..) transposée dans le droit des Etats membres de l’Union européenne. En Belgique, c’est un arrêté royal (datant du 05 septembre 2001 : on peut être punaise et précise) qui établit la loi en la matière. Et depuis, les publicités voitures, systématiquement (ou peut s’en faut : il y a toujours un bon élève dans une classe), enfreignent ce texte. Certains s’en sont émus, bien sûr, dont ces braves gens d’IEW (allez donc jeter un ½il, si ce n’est déjà fait, sur le site www.affichezleCO2.be).

Bref, les uns tirant dans un sens et les autres - bien sûr - dans l’autre, ont tant et si bien agité les esprits que la Commission européenne a décidé de remettre l’ouvrage sur le métier. Mais prudence ! Les élites européennes, soucieuses de prendre la température avant de se jeter à l’eau, ont mis sur pied une enquête publique. Ah ! Les sondages européens, les baromètres, les mesures d’opinion, que tout cela est plaisant. Comment, ça, je suis cynique ? Non, mais, il faut voir ça : c’est croustillant !

Ainsi, une question de cette enquête pose clairement l’alternative : la liberté de faire de la publicité doit-elle primer sur l’information en matière d’émissions de CO2 ?
C’est fantastique !
Vous percevez pas toute la saveur ?
Attendez, je vous traduis : la liberté de se faire un maximum de fric en vendant des voitures prime-t-elle sur l’obligation de mettre un terme à la transformation de la planète en toaster géant. C’est grandiose, non ?
Attendez, c’est pas tout. Une autre question suggère de laisser le secteur s’auto(vroum, vroum)réguler. Bon, tout n’est pas du même tonneau, évidemment. Il y a même des questions fort intéressantes.
Du coup, votre fédération préférée (ben oui, quoi, IEW, faites pas semblant de pas savoir) a tout prévu. Et vous propose, en ligne, une traduction des questions (parce que tout ça se passe en anglais, évidemment) avec suggestions de réponses. Les braves gens ! Ils sont touchants, parfois…

Si ça vous intéresse, donc, de faire en sorte qu’ils n’aient pas travaillé pour rien et que les réponses à cette enquête fassent pencher la balance dans votre sens (faudra s’y mettre à plusieurs : un vélo, ça pèse pas lourd par rapport à un 4X4), allez-y gaiement. La pétition se trouve donc ici et les infos d’IEW dans la pièce jointe à la présente bafouille. Bon amusement !

L’enquête



 
Voir aussi
Dans la même rubrique
Soutiens